Humanisme vital

L’Humain et l’Humanisme

La notion d’Humanisme a des consonances historiques (des grecs anciens en passant par la renaissance, les philosophes des différents siècles…) sans compter les dérives, qui sur ce prétexte ont été commises (colonisation, esclavage, conquêtes religieuses, guerres…)

Se revendiquer humaniste aujourd’hui dans ce monde où l’on vous met en permanence dans des cases, où les mots sont confisqués et/ou catalogués, c’est avoir contre soi ceux qui enfermés dans une fois inébranlable dans leurs idées ont fini par créer des préjugés et des œillères.

Ouvrons notre regard vers l’autre, revenons à la simplicité de la vie, à la juste place de l’Être Humain dans cette nature, cet univers dont il fait partie.

L’humanisme c’est mettre l'Humain au cœur de toutes les décisions qui le concernent, de structurer la vie collective et de protéger notre planète

C’est un idéal qui concerne chaque Être Humain, son sens primaire est clair et explicite.

Être humaniste c’est un état d’esprit, un autre regard sur la vie, le monde.

Chaque Être Humain à sa naissance est plein de compassion et d’amour pour l’autre.

Très vite, ses propres "constituants", les environnements dans lequel il va vivre, vont exercer sur lui des  influences.

Cet Humanisme de base se perd dès les premières années de la vie face à la dureté du monde actuel.

Certains en gardent une partie et/ou en font l’axe de leur parcours, d’autres l’acquièrent et/ou le redécouvre au fil des expériences de la vie.

La vie est jonchée d’évènements qui la moduleront, certaines fois l'Être Humain pourra intervenir et faire ses choix, d’autre fois il n’en aura pas, d’autre fois il prendra des décisions qui peuvent être à l’encontre de sa vision de la vie, mais il devra s’en sortir, protéger ses proches et s’extirper des impasses liées aux contraintes.

Chacun a le droit de se tromper, il n'y a pas de vérité absolue,

Aujourd'hui il n'est pas question de stigmatiser, de critiquer les personnes, de trouver des coupables, de couper des têtes, mais de montrer l'évolution de nos intelligences collectives.

Il faut admettre que chacun a un bagage, un vécu, un historique et qu’il est difficile d’être totalement autonome et ouvert à toutes les pensées.

Le système actuel dans lequel nous vivons a été amené par des successions de décisions et des évolutions  liées aux événements, aux personnes en place, aux périodes...

Nous sommes dans un moule qui façonne les générations qui se suivent, nous sommes tous plus ou moins stéréotypés par ce moule et pris dans une nasse  qui nous contraint dans la vie de tous les jours.

Chacun est donc "prisonnier" de différents paramètres qui l'entourent le constituent, il "lutte pour sa survie" au présent.

Il est difficile de s'en prendre aux personnes individuellement sans les connaître, les comprendre.

Il ne s’agit pas de tomber dans un excès de glorification, mais être conscient des qualités, des défauts, des forces, des faiblesses, des pouvoirs, des erreurs...

Rester humble, modeste, faire en sorte que son passage dans ce monde lui permette de se réaliser, d’apporter sa part à l’édifice collectif.

Les valeurs humaines doivent lui interdire de détruire la vie, la nature, de tomber dans l’individualisme.

Toutes ses actions et attitudes doivent tendre vers le respect de la vie, de l’autre à travers la tolérance, l’absence d’atteinte ou d’exploitation de l’Humain et la préservation de son intégrité physique

Ne pas faire appel à la contrainte, la souffrance, la violence afin de dominer les autres pour des profits, des fins d'enrichissement et intérêts personnels et /ou pour une avidité de pouvoir, de glorioles éphémères aux regards de la réalité de l'Humanité.

Maîtriser sa puissance créatrice et la mettre au service de l’Humanité et non vers des dérives et une destruction entraînant tout le monde.

Il est important d’avoir conscience de tout cela, d’améliorer pour tous les connaissances de l’Humain, sa place au sein du collectif, du but de sa présence dans la nature.

Définir des droits des libertés, la justice, les limites et une vision de l’avenir maîtrisée

Redéfinir les rapport sociaux

Privilégier les intérêts du collectif à ceux de l’individualisation

Le rôle de l’éducation, l’instruction à la connaissance de la vie est primordial.

L’humanisme vital apporte un axe, donc des objectifs, qui donne du sens, apporte des valeurs communes naturelles, permet de réfléchir en permanence avec un prisme large, regarder ce qui existe et essayer de donner de la cohérence à nos organisations, envisager le long terme et pouvoir modifier les dérives du monde dans lequel nous vivons.

Il faudra du temps pour proposer, former, faire changer, pour en faire un axe de vie, d’éducation, de projet réconciliateur et fondateur et apporter un sens aux générations futures.

Nous sommes Humains, faisant partie d'une Humanité, habitant une Planète dans un Univers infini.