Un monde en mouvement

Introduction

Un monde en mouvement permanent dont nous sommes issus

Comprendre le monde actuel
Pour mieux le comprendre il est important de remonter le temps pour savoir d'où nous venons, pour ensuite analyser comment nous en sommes arrivés au contexte à la situtation actuelle
Face à l'immensité de l'Univers, à la force de la Nature, l'Être Humain doit faire preuve d' Humilité.
Nous sommes loin de connaître la totalité de cet Univers, par son ampleur, comme pour la La Terre notre planète.
Nous  nous posons toujours des questions quant à leur origine, leurs évolutions, leurs compositions, leurs réactions....
La puissance de la nature sera toujours plus forte que l'Homme malgré ses avancées dans les technologies ses découvertes et ses inventions.
Faunes, flores, espèces, fond des océnas...,nous sommes loin d'appréhender la totalité de ces écosystèmes et leurs interactions.
De l'infiniment grand à l'infiniment petit, la recherche et les surprises sont inépuisables.

Humilité

Humilité de l'Humain face au monde dans lequel il vit.

Les scientifiques font un travail essentiel, mais ils savent que leur progression reste encore indécise sur la majorité des points
Il est important de les écouter, d'entendre leurs explications mais aussi de ne pas s'enfermer dans des croyances dogmatiques qui peuvent rapidement s'avérer complètement obsolètes alors qu'elles auraient fait des dégâts irréversibles.
L'Être Humain veut toujours avoir des certitudes, dans tous ces domaines i
Il y a tellement encore d'incertitudes qu'il est difficile d'ériger des vérités définitives.
Il faut rester humble, ne pas instaurer des doctrines et vouloir les imposer aux autres sous forme d'histoire, d'enseignement et/ou de domination intellectuelle ou physique.
Des milliers de personnes sont mortes face à ces vérités assénées souvent prétextes à domination par des lois, par la force, par la religion. La nature et ses ressources en ont subi, elles aussi les conséquences. 

Chaque publication apporte des éléments nouveaux, permet la discussion, le débat et fait évoluer les connaissances.
Sur ces bases concrètes, allant de l'infiniment grand à l'infiniment petit, nous échafaudons des hypothèses, mais toujours avec de grosses inconnues, car souvent ces hypothèses, ces théories sont remises en cause par d'autres découvertes et avancées.
Le développement de la communication internationale sur tous ces sujets a aussi permis de mettre en commun les connaissances et de prendre en compte des données venant des autres pays et continents.

Nous n'avions avant, qu'une vision issue de nos territoires, pour rappel les épopées de découverte des continents datent du XVème siècle.
Rappelons qu'après les croyances des peuples anciens encore méconnues, il faut attendre les années mille neuf cent pour commencer à percevoir que le monde n'est pas statique et échafauder des théories.

Ce qui relativise l'évolution de nos connaissances, l'Être Humain étant arrivé il y a trois virgule cinq millions d'années suivant les estimations actuelles.
De même l'ampleur des distances et nos moyens d'aujourd'hui ne nous permettent pas de s’appuyer sur des certitudes.

L’Être Humain lui aussi est encore source de découvertes et de questions sur les fonctionnements de son organisme, de son cerveau, sur l'infiniment petit qui le constitue et le gère, cet infiniment petit que nous découvrons partout autour de nous et en nous.
Il faut donc être lucide sur toutes les incertitudes que nous avons, les reconnaître, les prendre en compte et les enseigner. 

Logo hunavie image

L'Univers

Tout ce que nous pensons savoir sur la création de l'Univers (estimé à près de 14 milliards d'années), puis la formation de notre système solaire, et donc de la Terre (4,5 milliard d'années) et l'arrivée de la vie (environ 3,5 milliards d'années) repose sur des découvertes au niveau géologie, archéologie, océanographie, glaciologie, astronomique ... des technologies qui progressent et des théories ensuite élaborées par des scientifiques dont il faut saluer la passion pour ces domaines.
L’origine, le commencement, la dimension, la composition de l'Univers (galaxies, amas, planètes, trous noirs) restent des inconnues.
Actuellement il y a plusieurs théories, celle du Big Bang (théorie que les scientifiques essayent de reproduire) est la plus admise comme hypothèse, il y a aussi celle d'un "rebond" d'un autre univers qui se serait contracté.
De nos jours il y a encore des personnes qui se disent platistes et émettent la notion de terre plate. 
La notion d'immensité de l'Univers ne fait que s'accroître, elle est évaluée actuellement à quatre cent cinquante mille milliard de milliards de kilomètres en comparaison la distance entre la Terre et la Lune est de trois cent quatre-vingt-quatre mille quatre cent kilomètres, avec Mars soixante-seize milliards de kilomètres et avec le soleil cent cinquante millions de kilomètres

Les scientifiques estiment actuellement ne connaître que 5% de son immensité

Earth 23593 340 copie

La Terre

Dans un Univers en mouvement permanent depuis des millions d'années, notre planète change, à la fois par ses transformations internes, visibles par les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, la dérive des continents, la création des reliefs, mais aussi par les influences externes venant des autres planètes :attractions, rayonnements, pluies de météorites...
Elle est soumise à des courants d'air, des ondes, mais aussi à l'influence de l'Être Humain.
Elle nous surprend en permanence par la force de ses réactions, ses adaptations et sa reconstruction.  
La Terre, nous la connaissons encore mal, sa composition interne, ses océans et leur profondeur, ses ressources, ses végétaux, les périodes climatiques, l’influence des séismes, volcans, et tous les événements qui se sont déroulés.

Woman 865021 960 720

La vie sur Terre

Des milliers d'espèces vivantes ou fossiles restent à découvrir sur Terre,
Prenons par exemple les insectes : nous estimons en connaître un million d'espèces soit dix milliards de milliards d'individus, or il y aurait trois à quatre fois plus d'inconnues, idem  au fond des océans, ceux-ci couvrent soixante quinze pour cents de la surface de la terre est peuvent être très profonds or nos moyens d'explorations nous limitent pour explorer ces fonds abyssaux et leurs milliers d'espèces y compris les toutes petites, meiofaune dont nous ne connaissons peut-être que un pour cent.
Leurs rôles, leurs actions et leurs corrélations sur les écosystèmes sont essentiels à l'équilibre de la nature et de la vie.
Des zones sont encore vierges de présence, des peuplades sont encore découvertes, des pays sont encore fermés aux autres
Nous découvrons chaque année des nouvelles vies dans ces milieux que nous explorons.

Inspiration 1514296 960 720

Arrivée de l'Humain

Quelles sont les conditions qui ont créé les végétaux, les animaux dont les premiers mammifères, les premiers primates (60 millions d'années), les premiers hominidés 
Parmi celles-ci, les cousins et les ancêtres de l'homme. 

Malgré l'avancée des recherches et des technologies, les nouvelles découvertes, la vérité sur nos origines reste encore une énigme.
Des données rares : fouilles, grottes, océans, glaces, ...des découvertes entraînant des hypothèses de plus en plus précises voient le jour, régulièrement améliorées, voire remises en causes par de nouvelles avancées.
De grandes périodes inconnues situées avant l'époque romaine.
Nous sommes toutefois loin d'avoir des certitudes.
Cela laisse la place à des interprétations, à des histoires contées, incertaines et même manipulatrices.
Faisons ensemble un point de situation.

Les connaissances sur la genèse de l’arrivée de l’Homme sur terre, l’Homme ou plutôt l’Être Humain (pour éviter dès le début une notion sexiste), l’Humain, évoluent au fil des années de recherches. 
Les chercheurs reconnaissent eux même qu'ils ne savent "rien" et qu'ils ne font que des hypothèses.

L'évolution a eu lieu dans un long temps et les incertitudes sont nombreuses. 
Il faut aussi rappeler que les découvertes sont récentes, parmi les plus importantes, les premières datent de mille huit cent cinquante-six. 

Nous avons trouvé des traces de présence humaine dans certaines régions de notre planète les plus anciennes seraient de deux millions d’années.
Ces hominidés étaient présents en Afrique, en Asie puis sur le continent européen.

Sur notre territoire appelé maintenant France, l'arrivée de ces populations est estimée aux environs de sept cent mille ans à un million d’années.

Quel était leur mode de vie ? 
Etaient-ils des charognards, des cueilleurs, voire quelques fois des cannibales. 

Ils ont été confrontés à des périodes glaciaires, à des éléments déchaînés, des saisons fortement marquées, des disettes, des famines...
Les animaux, la végétation, les différentes espèces ont péri d'autres ont survécu et ont évolué.

Des découvertes comme le feu, des échanges avec d'autres groupes venant d'ailleurs, quelquefois de loin, vont leur permettre d'évoluer : cueillette, élevage, agriculture.... Des croisements entre les ethnies vont faire évoluer les morphologies et le langage et les modes de vie, les organisations vont changer notamment avec l'arrivée de la sédentarisation.

Nous appelons ces périodes la préhistoire car nous n'avons aucun repère tangible (écrits, signes...), sauf des découvertes datées maintenant par des techniques qui évoluent et quelques traces de gravures, peintures, sculptures aux significations encore mystérieuses.

Dès les premiers documents écrits ou gravés (environ six mille ans avant notre ère) nous pouvons nous appuyer sur des éléments plus concrets dont la compréhension pose encore questions de nos jours.
Quelles étaient leurs messages, à quoi correspondaient-ils? : Des rites funéraires, des témoignages, des histoires.
Quelles étaient leur but : remercier des dieux, accompagner des défunts, communiquer entre eux...

Plus l'intelligence de l’Être Humain évolue, plus il se pose des questions : pensées, sentiments, reproduction...
La peur du monde qui l'entoure, l'amène à essayer de comprendre.

Il imagine en réponse des êtres surnaturels en fonction des éléments qu'il subit : le vent, le soleil, l'amour..
Il organise sa vie avec leur présence et met en place des dieux quelque fois en se les représentants, «à son image".
Il crée aussi des "anti-dieux" démons, méchants, forces du mal...

Sur notre territoire  "français", nous décrivons des ancêtres dont nous ne savons pas beaucoup de choses, si ce n’est qu’ils étaient peut-être déjà bien organisés avec des tribus de plusieurs familles, un chef, un représentant du savoir et des dieux et une organisation en village, vivant en grande partie de la cueillette.
Les journées étaient rythmées par la chasse, la semence, l’élevage.

Ce sont les Romains qui nous décrivent dans leurs récits personnalisés, avec leurs yeux, le message qu’ils veulent passer à leurs congénères, ce qu'ils ont découverts en arrivant dans cette région.
En parlant des Romains nous ne savons même pas la cause du déclin de leur domination : endettement, invasion, effondrement de l'économie, problème politique?

Donc avant qu’y avait-il ?
Comment vivaient nos ancêtres?
Nous pouvons imaginer cela en regardant ces populations que nous retrouvons encore quelques fois dans des régions isolées.
Voir les émissions reportages telles que Rendez-vous en terre inconnue au contact des peuples Suri, Quechuas, en Papouasie, Mongolie, Abyssinie, Ile de Sibérie...
Il est important de conserver ces films pour les montrer aux générations futures et s'en servir comme outils pédagogiques

Ce que nous remarquons dans ces ethnies c’est une organisation souvent similaire.
Beaucoup s’extasient de leur message humaniste, le rôle de l’ancien, le passage d’expérience, la sagesse, le regard sur l’Humain, la nature, les animaux…

L'Humain issu et influencé par la Terre

N'oublions surtout pas que nous sommes issus de la nature et que nous lui devons tout.
Elle constitue son environnement de vie, a une influence constante sur nous par ses cycles, ses saisons, ses mouvements permanents.
L'air que nous respirons, l'eau que nous buvons, les aliments que nous mangeons, les "radiations" et autres que nous subissons sont ses créations, ses réactions, ses évolutions.
Notre destin collectif est liée à elle, nous devons accepter avec humilité nos responsabilités et savoir garder notre réelle place afin de la préserver. 
Qu’il le veuille ou non l’Humain fait partie de la nature dont il n’est qu’un infime élément
Il veut toujours croire qu’il est puissant et qu’il va tout maîtriser, mais la nature ses cycles, son évolution est plus forte que tout
8 milliards d'Êtres sur terre, avec des continents, des états, des cultures, des villes, de la consommation, des besoins, des déplacmeents, des interférences, des conflits, des industries etc..
Leur impact a forcément une influence importante.
Au fil de sa présence sur terre l’Être Humain a su faire évoluer ses connaissances mais il est loin de comprendre l’origine, la grandeur du monde de l’infiniment petit à l’infiniment grand.
En s’éloignant de son origine naturelle, il a oublié l’environnement qui lui est nécessaire dans le long terme au profit de besoins périodiques et de prélèvements au-delà de la capacité de régénération de l’écosystème
Il devra réagir et reproportionner ses relations avec l’univers qui l’entoure. 

Retour à l'accueil

Contactez moi.