Le collectif

Le collectif

 

Avec les autres vous êtes obligés d'être respecté et les respecter (respect mutuel), de comprendre et admettre les différences, d'écouter, de dialoguer, de coopérer, de décider en collectif, d'accepter des règles, de communiquer, de contrôler, de modifier, d'évaluer, d'anticiper, de maîtriser, pour vivre en paix.

 

Cela s'appelle l'empathie, elle ne doit pas être de la faiblesse ou de la naïveté mais elle permet d'assainir les relations humaines  et les rend plus conviviales.

 

Pour qu'un collectif soit efficace et en harmonie, il doit être porteur de sens (contexte, diversité, culture)

La première base est de définir les valeurs communes partagées, ensuite fixer des objectifs, définir une vision, un langage commun et s'organiser en mettant en place des règles de fonctionnement sur le rôle de chacun, les activités nécessaires et le cadre de vie.

 

L'important est que chacun soit motivé, fédéré, impliqué, animé, mobilisé.

Au cœur du collectif l'autonomie est importante afin de pouvoir déléguer à chacun ses tâches et faire confiance

Chacun doit avoir sa place et agir pour favoriser le collectif, le collaboratif, le coopératif, le participatif et le positif.

La communication constante permet d'associer et de faire comprendre et donc de motiver pour fédérer.

La puissance de l'entraide, du respect, de l'empathie, de la reconnaissance sont des moteurs formidables pour faire avancer le monde.

 

 

 

Il n'y a pas d' Homme supérieur aux autres, il y a des personnes plus ou moins intelligentes doués qui ont plus ou moins de  chance dès la naissance par leur entourage leur cadre de vie mais nous sommes tous liés.

La domination des autres par des artifices inventés ne doit pas exister, perdurer.

 

L'Homme providence n'existe pas, il fait laisser le collectif s'épanouir.

Le bien être et le bien vivre ensemble sont nécessaires pour celui de l'individu.

Nous devons reprendre les bases de la vie en commun et faire en sorte que chacun puisse apporter sa créativité.

Dans  notre modèle de vie actuel, le lien est trop souvent rompu entre les personnes.

Seul nous ne pouvons pas nous en sortir car il faut une mutation profonde dans beaucoup de domaines.

Le lien qui nous unit, nous rend plus fort,  il nécessite un engagement collectif.

Se grouper et faire front ensemble sur des bases communes largement partagées.

 

Nous ne devons laisser personne sur la route, isolé, meurtri, chacun a besoin de considération.  

L'intérêt général doit prévaloir et/ou aller de pair avec l'intérêt personnel et les responsabilités partagées

 

Les relations entre les Êtres humains doivent être fondées sur le respect mutuel, l'honnêteté et la gentillesse et non sur le reproche, la colère et la violence.

 

Le lien d'écoute, d'estime de soi et entre soi, de solidarité, de fraternité avec autrui, de symbiose avec la nature est primordial.

 

 

 

Restaurons la convivialité, le respect de l'autre et l'amour de l'Humain

 

Cela permet d'élargir sont cercle car l'essentiel c'est de savoir écouter et essayer de comprendre ceux qui ne pensent pas comme vous sans œillères. Cela permet dans tous les cas d'avancer et de sortir de son confort intellectuel. A s'enfermer dans une pensée unique on finit pas s'y enfoncer en restant dans des pré-supposés qui deviennent vérité. Suivre quelqu'un c'est déjà perdre de sa liberté.

Le monde est complexe l'Humain est divers.

 

Chacun doit pouvoir s'exprimer, présenter ses idées et quand il faut décider il faut trouver les points qui vont fédérer en sachant écouter.

Dans un débat les idées différentes enrichissent celui-ci.

Il n'y a pas la vérité mais des vérités qu'il faut savoir intégrer et analyser.

les faits sont importants et ils sont souvent porteurs de sens.

 

Pour décider en collectif il faut mettre à plat tout ce qui divise, les contre-verses, les ressentis, les interprétations les influences et chercher le meilleur consensus. Celui qui regroupe la large majorité.

S'il y a des exceptions traitons les ensuite pour que personne ne soit lésé car dans la discussion apparaissent généralement les raisons profondes des différences  et des cas particuliers et ce qui permet d'avancer et non de trouver des excuses pour ne rien faire ou d'imposer à tous des contraintes qui soient liés à des problématiques marginales et/ou touchant des minorités ou des exceptions.

 

Afin de ne pas rester ankylosé sur des habitudes, des préceptes, la notion de droit à l'essai est une piste à ne pas négliger.

 

Il y a plusieurs niveau dans la mise en commun des idées et des décisions, en fonction des contraintes et des buts recherchés

 

 

Le summum lorsque chacun se connaît a compris qui il est ses contraintes ses œillères, qu'il arrive à se forger réellement ses idées personnelles qu'il a écouté analysé compris l'autre alors vient la possibilité de trouver un espace large de conciliation qui doit aboutir ni à une soumission, ni une résignation, ni une médiation , ni un compromis mou mais un accord sur les principales valeurs qui régissent nos vies et le sens que l'on veut leur donner et trouver un vrai consensus.