L'Humain

L'Humain
Hasard et beauté de la naissance
Quoi de plus beau que l’arrivée au monde d’un enfant.
Il crie au contact de l’air, puis va ouvrir tous ses sens dans un temps plus ou moins long.
Nous nous extasions devant sa beauté, sa créature, nous suivrons chacun de ses progrès, ses nouveaux gestes, ses nouveaux sons, ses nouveaux regards.
Il est tout neuf. 
Mais comment est-il arrivé ?
Phénomène de la nature qui a apporté la vie, il a fallu un grand nombre de paramètres, de hasards, pour en arriver à cet Être Humain.
D'abord la rencontre de deux cellules, parmi des milliers, ces cellules se sont associées.
Elles sont, elles-mêmes issues de deux êtres qui sur cette terre,  se sont rencontrés et se sont accouplés.
Il peut être issu de fécondation in vitro qui a amené un technicien après de longs essais à obtenir ce contact fusionnel entre deux cellules.
Suivant les chromosomes  présents dans ces cellules et cet "assemblage", l'enfant aura une personnalité singulière.
D’autres paramètres interviendront dans son développement et auront un impact sur son avenir suivant qu’il soit conçu dans la joie, l’amour, ou une relation forcée ou voulue, le désir d'avoir un enfant de ses parents, leur état d'esprit, leur lieu et leurs conditions de vie, leur état de santé, voire l’air qu’ils respirent.
Les évènements survenus pendant la gestation, ces neufs mois qu'il a partagés avec sa mère, ses émotions, sa nourriture, ses activités, ses efforts, sa vie…auront aussi une influence.

Un individu unique et complexe
Il sera aussi façonné par les gènes venant de ses parents, de ses ancêtres.
En lui des facteurs génétiques héréditaires qui vont définir ses capacités intellectuelles, ses talents, ses intelligences, sa santé physique.
Le corps humain est une vraie machine qui cache encore énormément de choses.
Nous savons que nos organes ont une mémoire et influence notre vie par les maladies, la souffrance, les besoins qu'ils nous génèrent.
L'intestin, l'estomac, le foie, .... tous ces organes sont de mieux en mieux étudiés et nous voyons fleurir des textes sur ces autres "cerveaux".
Nous vous ressentons tous aussi les réactions de notre corps, nos muscles etc... suivant les situations.
Chaque cellule agit et nous n'avons pas encore découvert leur composition ce qui les fait croître, dégénérer pour développer des résistances et/ou des dérèglements des maladies dont les causes sont toujours inconnues.
Souvent nous traitons les conséquences sans connaître les causes.
Encore plus petit nous découvrons les bactéries, les nanoparticules qui jouent aussi un rôle important.
Comme pour l'infiniment grand, l'infiniment petit des micro organismes, reste encore à découvrir que ce soit en nous autour de nous mais aussi dans tous les composants des matières.
Le corps a des interactions avec notre cerveau.
Nos connaissances sur le cerveau évoluent mais sont encore pleines de questions.
Est-il le centre de tout : arrivées et départs des données ?
Chacune de ses zones correspondent à des fonctions mais nous savons qu'il y a des interactions entre elles. 
Quel est son fonctionnement, son rôle : esprit, conscience, émotions, sexualité, intelligence, ...
Il évolue et s'adapte en fonction de ce qu'il vit et son milieu.
Il travaille à 100% mais nous n'utilisons pas 100% de son potentiel. 
Nous avons certainement perdu des fonctions et "pouvoirs" anciens et générés d'autres, l’utilisation des nouvelles technologies amènent aussi des changements à terme.
Il n'y a pas de stéréotype, de normes, de modèle, il n'y a que la complexité.   
L'Être Humain subira des influences extérieures, intégrera des préjugés, sera orienté par des obligations des peurs et des contraintes.
Il acquerra, des réflexes et des automatismes.
Il éprouvera des sentiments, des émotions, réagira en fonction de ceux-ci suivant s’il pourra ou non les comprendre les maîtriser si nécessaire.
Il verra évoluer son environnement physiologique son corps, sa santé sa sexualité, son alimentation, il subira entre autres les influences du temps, des saisons, de la pollution dans l'air qu'il respire, du cosmos, des ondes, des radiations.
Son entourage aura aussi sur lui des impacts, suivant son milieu social celui de sa mère, de son père, éventuellement ses frères et sœurs, sa famille ses amis, ses rencontres.
Les habitudes, les passions, les goûts de toutes ces personnes vont participer à l'orientation de ses choix dans les diverses activités de sa vie.
Son environnement éducatif le forgera suivant la qualité et la forme de l’enseignement qu’il aura dès la maternelle, ses formations. Quel choix aura-t-il ? Quelle implication y mettra-t-il ?
Les informations qu’il recevra à travers les médias, les réseaux, son éveil à ceux –ci imprimera sur lui des données qu’il devra traiter
Il entrera dans le monde professionnel et là aussi suivant son métier, ses études, il sera confronté à un collectif, des obligations, des choix, un milieu spécifique.
Quelles seront ses armes, ses forces, ses possibilités d’avoir des choix, de pouvoir les faire et les réaliser ?
Quelles seront ses besoins ses désirs et ses aspirations ?
Des conséquences des événements survenus pendant la gestation, ces neufs mois qu’il a partagé avec sa mère, ses émotions, sa nourriture, ses activités, ses efforts, sa vie…
Qu’allons-nous faire de cette vie, cela va dépendre d’énormément de paramètres et d’évènements.
Comment va-t-il forger sa personnalité, quels sont les éléments qui vont l’orienter dans un sens ou un autre et vers tel ou tel avenir.
Dès la naissance il est ouvert à tout et enregistre tout. 
Il est empli de compassion, de bienveillance.
Il va se construire en fonction de son environnement, de son entourage.
Tout petit, il comprend les mouvements physiques autour de lui, le lien social, il sait anticiper, imaginer, catégoriser, calculer.
Il apprend en regardant.
Son milieu de vie est essentiel et l’attention qu’on lui porte va le construire.
Nous savons aussi que la qualité de son alimentation est importante, elle doit être suffisante et variée.
Toutes les expériences qu’il va vivre vont le construire, il va aussi pouvoir déclencher ou pas certaines maladies, certains caractères dits héréditaires enfouis en lui.
Toutes les informations qu’il engrange vont le façonner pour son avenir.
Les premiers interdits, les premiers apprentissages vont lui donner les règles, les orientations.
Quatre vingt pour cent de ses actions seront commandées par ses émotions
Nous allons lui donner une éducation, une instruction, selon ce qui doit être pour nous, suivant l’éducation que nous avons nous même reçue, celle que nous pensons ou que certains pensent ou décident pour nous (professeurs, enseignants médias politiques, administration, ..). La meilleur ou plutôt celle qui correspond à ce qui “doit être” et à l’implication des enseignants, leur vision, leurs directives, leurs moyens et ce que nous pouvons donner par rapport à notre temps disponible notre implication et notre propre instruction.
Depuis l‘origine les besoins vitaux sont présents, l’Être humain est guidé par un objectif dans sa vie, manger, se reposer et vivre, survivre.
Vivre survivre c’est l’essence même de la vie.
Il devra assouvir ses besoins et en premier respirer un air sain, se nourrir boire manger, dormir, se reproduire, se protéger des intempéries.
La peur lui fera chercher en permanence à se protéger lui, mais aussi son partenaire, sa famille, son territoire et ses biens, de son environnement, recherchant la stabilité, le prévisible, un lieu pour abriter son corps, éviter les maladies, se soigner. 
Dans notre monde actuel chercher un revenu un moyen de subsistance pérenne.
Dans ses relations avec les autres, amour, affection, amitié, connaissances, il cherchera de l’appartenance
Plus encore, il ressentira le besoin d’être reconnu des autres se faire apprécier, respecter cela lui donnera de la confiance en lui,
Satisfaisant ses besoins, au final, il tentera de s’accomplir dans sa vie et de la réussir pour atteindre un accomplissement personnel, atteindre ses aspirations, donner du sens à sa vie, à la vie.
Devant tant de paramètres qui montrent la complexité de ce qui constitue intellectuellement, physiologiquement, l'Être Humain, il est incompréhensible de pouvoir mettre les personnes dans des cases, dans une normalité qui n'existe pas, les obliger à rentrer dedans et ne pas accepter qu’elles en sortent.