Une situation accablante

Sujets abordés

Une situation accablante

Absence de prise en compte de l'Humain
L'Humain passe après le financier, la rentabilité, l'économie...
Nous sommes mis dans des cases
Nous diviser et nous amener à l'égoïsme
Un logiciel de base ; l'argent
Toujours chercher plus de profits ! Quel sens?
Evolution des techniques non maîtrisée
Tout est-il utile? Tout est-il progrès
La croyance en l'Homme providence qui sait tout
Notre structure démocratique est basée sur la recherche de l'homme providence qui décide seul
Démocratie non aboiutie et fictive
Des institutions non représentatives et dénaturées
Le pouvoir économique a pris le pas sur tout
Le politique, le médiatique, la santé,la jsutice... tout est dirigé par le monde économique
Nous fonçons droit dans le mur
Aurons nous le temps de réagir?

En réalité le bonheur, l’égalité, la fraternité, la liberté, l’Humain, le collectif, la planète sont mis à la trappe.

Nous avons toujours des dominants, avides de pouvoir, des personnes qui s’enrichissent en permanence en faisant travailler les autres, qui vous disent ce que vous devez faire, penser, qui vous soumettent au dictat de religions, marchés, économies, argent,...

Comme leurs prédécesseurs, seigneurs, rois, dictateurs, empereurs, ils sont mortels et n’emporteront pas avec eux, dans l’au-delà, leurs richesses et le lot de souffrances qu’ils auront causées.

Quel a été la réussite de leur vie, qu’elle en a été la qualité, la valeur ?
Comment ont-ils pu détruire la vie de ceux qu’ils ont usés, tués? Et pourquoi?

Quel bénéfice pour l’Humanité, le Monde, la Planète?

Et tout cela continu de nos jours, l’intelligence humaine reste prise en étau par ses paradigmes instaurés, incrustés dans notre éducation, dans notre mémoire, dans notre organisation.

Avec tous les moyens que l’Homme a découverts, créés et qui servent en priorité quelques privilégiés issus des mêmes milieux, qui n’ont plus la même étiquette, mais qui sont la suite des précédents.

Les autres doivent se contenter d'essayer de suivre, travailler, payer leurs taxes, consommer, ils pourront peut être en échange avoir quelques loisirs. 

Nous pouvons créer un nouveau projet de société qui tire profit de toutes ces expériences de ces milliers d’années et des moyens technologiques et humains pour les mettre au service de l’Humain.

Actuellement le tissu social est déchiré, tout est fait pour créer de l'égoïsme, de l'individualisme à travers, la consommation, le matérialisme, le gain.

Une pression énorme s'exerce sur les individus, pression du temps, de l'argent, de la rentabilité, de la productivité, de l'endettement.

Il sera difficile, mais pourtant il le faut, de revenir à l'essentiel de nos besoins, notre raison d'être sur Terre.

Nous ne sommes plus autonome pour couvrir nos besoins, notre nourriture, l'eau, nos achats de nécessité... tout est fourni par l'étranger et/ou par des multinationales et/ou des intermédiaires.

Ce que la nature donne est payant non pas pour elle ou pour ceux qui travaillent à l'aider à nous l'offrir,  mais pour des profits.

La notion d'économie mondiale au lieu d'aider à organiser partager ne fait que creuser les écarts, exploiter et rendre dépendant.

Les inégalités se creusent car les outils de consommation créent des besoins qui sont faciles à assouvir pour certains mais qui posent des problèmes à la fois d'acquisition mais aussi de décrochage en cas de non obtention pour les autres.

La machine infernale préfère aller chercher loin les ressources, les produits  plutôt que sur place, car ce qui compte, c'est le prix d'achat le moins cher pour utiliser, transformer, vendre et consommer en masse partout au lieu de subvenir aux besoins de tous à proximité ce qui donnerait de l'emploi, des ressources et des acquisitions pour tous.  

La fracture sociale et culturelle se creuse, car de plus en plus de personnes vivent en tension pour survivre et les choix qu'ils sont obligés de faire pour eux, leurs enfants ont toujours des conséquences sur leur nourriture, leur santé, leur formation, leur mode de vie, leur lieu de résidence, leur psychisme.

La peur du lendemain est en permanence présente et l'espoir devient mince de s'en sortir, malgré les aides, le travail précaire trouvé, les minces possibilités proposées souvent incomplètes et décalées avec la réalité.

Il n'y a aucun projet de société de civilisation, nous restons bloqués sur des paramètres établis, inventés et imposés par des structures qui n'ont aucune vision d'avenir autre que leurs productivité, l'économie, le commerce, l'argent, la dette, le déficit, le libéralisme, la mondialisation....il faut sortir du cadre.

Des risques énormes nous guettent car le système est fragile, il suffit d'un endroit dans le monde où un événement grave se passe pour que tout vacille.

Plusieurs alertes ces dernières années devraient pourtant nous faire comprendre que tout est instable.

Entre autres : l'épuisement de certaines ressources, le dérèglement climatique, les crashs boursiers, les pénuries, les épidémies, les pandémies, les conflits....

Mais le système continue de produire, de polluer, de détruire,...nous allons droit dans le mur, nous le savons mais nous vivons sans penser à l'avenir des prochaines générations. 

Ce modèle a été crée par l'Homme par sa cupidité, comme il l'a inventé, il n'est pas éternel, il peut le changer, le faire disparaître. 

Le pouvoir politique qui devait être là pour représenter le peuple (démocratie) et en être issu, a été peu à peu miné et pris en main par la sphère économique.Ensemble ils bouclent et manipulent la communication, le système électoral et l'organisation en tirant profit de toutes les situations pour mettre en place une stratégie d'influences et de manipulation.

Si le mécontentement monte, on utilise toutes les techniques possibles pour faire peur et diviser ce qui permet de maîtriser la gouvernance du pays car eux aussi ils ont peur, la peur de perdre ce qu'ils ont..leurs postes, leurs biens

Il n'est pas représentatif de la composition des pluralités de la nation.
Il n'est pas représentatif de ce que l'Être Humain a besoin et qui correspond à sa présence sur cette Terre.

L'Humain a des valeurs en lui qu'il doit partager, la puissance du collectif est forte et le monde qui l'entoure est un univers à protéger.

Il faut donc réinventer cette vie sur terre pour l’enfant qui va naître.
Déliaison à travers les médias et le nouvelles technologies
Culture de l'individu tout puissant 

Autres textes sur le sujet

  • D'où venons nous?

    Malgré l'avancée des recherches des technologies Nous sommes loin des certitudes Interprétations histoires contées manipulatrices Point de la situation actuelle
  • Comment en sommes nous arrivés là ?

    Cupidité Guerres Royaume Seigneurs Dieux Religions Révolution République Industrialisation Travail Mondialisation Libéralisme Les dérives du monde actuel
  • Une situation accablante

    Humain oublié mis dans des cases Evolution technique non maîtrisée Démocratie fictive Institutions dénaturées Argent et pouvoir économique dirigent tout