Réussir sa vie

Réussir son passage sur Terre

Chaque Être Humain est unique, singulier, son passage sur Terre est court si on le compare à  la succession des générations et encore plus à l’Univers.
Quel sens donner à la vie , pourquoi sommes nous là?
Chaque Être Humain devrait avoir une “Belle vie” et être respecté.
Que lui faut-il pour réussir sa vie?
Quels sont les ingrédients?
Il y a différentes façons de trouver le bonheur, d’être heureux, chacun aura ses critères.
Les besoins vitaux : se nourrir, se soigner, se loger doivent être assouvis mais il est inconcevable de limiter le but de la vie à ce seul espoir comme y ont été ou y sont contraints beaucoup de personnes.
Cela passe donc en premier par les conditions de vie.
Il faut d’abord un bon environnement de vie (voir partie de la naissance à l’adulte) et avoir les conditions qui permettent de subvenir aux besoins vitaux.
Cela nécessite une vie collective qui tienne compte de chacun et permette à tous l'accès à l'essentiel.
Revenir à des valeurs simples.
Ensuite l'éducation, l'instruction va permettre de comprendre la vie, son sens et lui donner les armes pour avancer et être soi-même, trouver sa voie, apprendre à se connaître et comprendre le monde dans lequel il vit.
Se connaître, c'est comprendre ce qui nous constitue.
Ensuite pouvoir trouver son indépendance d'esprit, cela passe par l'acquisition d'un esprit critique et d'une autonomie intellectuelle forte.
Que ce soit envers soi: connaît-toi-toi même, tes qualités, tes défauts, tes intelligences, tes talents, tes points forts, tes faiblesses, s'écouter, se comprendre et être en harmonie avec soi-même
Développer sa curiosité son autonomie intellectuelle, sa lucidité 
Envers les préjugés ancrés, les réflexes, les influences extérieurs, venant de partout.
Connaître ses limites, accepter son ignorance, 
Penser par soi même
Prendre conscience de tout cela et être armé pour faire face aux difficultés et en tirer profit pour développer ses connaissances
Ce qui permet de faire ses choix, trouver ses valeurs moteurs,qui nous feront avancer, choisir sa place, donner un sens à sa vie, pouvoir changer, adapter son attitude, son comportement, sentir ses aspirations son utilité, comprendre ses inteeprétations, développer son potentiel, maîtriser ses émotions.
Forger sa personnalité.
Suivre ce qui compte dans notre vie
Ce qui nous tient à coeur.
Se fixer des objectifs, organise sa vie
Qu'est ce que tu attends de la ta vie?
Définir ces critères, c'est pouvoir trouver ce qui va nous rendre heureux.
Savoir trouver des bonheurs simples et se faire plaisir.
La pression qui s'exerce par la consommation, le travail, les réseaux les médias, le mode de vie, ne nous permet pas de trouver des palliatifs pour traiter les conséquences (et non les causes) et alleéger notre vie par des petits moments de bonheur éphémères 
Chacun trouve ses placebos : drogue, alcool, sorties, boîtes de nuit, club de supporteurs, méditation, relaxation,  sport, hobbyes, consommation, voyages, biens, richesses, voiture, pouvoir personnel, performances physiques
Certains en ont fait un choix de vie avec ses réussites, ses échecs ses conséquences sur soi et sur les autres.
Mais souvent ce sont des illusions d'un bien être éphémère personnel pour retourner dans la gorge du monstre économique qui nous broit.
Ces désirs nécessitent comme critère de bases d'être en bonne santé car face à la maladie les priorités changent.
Être libre dans sa vie.
Seul nous ne pouvons pas exister, il faut donc aussi réussir sa vie familiale  (amour vie de famille) et sociale 
Approfondir la relation avec l'autre, en l'écoutant, dialoguant, sans esprit  de rivalité, et de compétition
Faire quelque chose de sa vie pour sa famille, les autres s'occuper des autres
Vouloir donner aux autres et être considéré pour cela
Au fil de la vie suivant son age ses aspirations ses besoins ses attitudes évoluent il faut donc en tenir compte pour soi et dans le collectif et arrêter de penser : produire = exister
Accepter les apports des différentes tranches d'age.
Les  difficultés de la vie comme l'oisiveté, l'ennui, aident à se construire.
Devant un traumatisme, il faut se battre et rebondir faire son deuil comme la mode ledit, changer ses priorités
Souvent les personnes qui voient partir un proche ou après une grande épreuve personnelle ou collective regardent leur vie d'un autre oeil et reconsidèrent leurs priorités.
Revenir à l'essentiel de la vie est important, sortir du virtuel que nous avons construit 
Le bonheur n'est pas lié aux biens matériels.
Chacun a le droit à couvrir ses besoins vitaux, vivre en sécurité, avoir une vie agréable, heureuse et ayant du sens
Avoir un lien fort avec le collectif car seul on n'est rien
On a besoins d'interactions pour se construire se développer se diversifier
Apporter sa contribution aux autres. Être actif, créatif, pour s'épanouir.
Il faut agir avec tempérance et humilité, être juste, proposer au lieu d’imposer
Chacun période de la vie est importante car faisant partie d'un tout.
L'enfance doit être une période d'ouverture au monde à soi-même et à l'autre, l'adolescence doit être accompagéne car c'est une période charnière pour préparer les choix de l'adulte, l'age intermédiaire où la force est là ne doit pas être entouré d'aura et représenter un jeunisme, car l'expérience n'est pas encore suffisante, la connaissance de la vie  encore limitée. Par contre c'st une période charnière car elle est celle qui apporte énormément au collectif par son énergie, son expansion familialie, professionnelle.
Il est important comme pour le jeune ado que l'accompagnement, le partage de l'expérience des plus agés permet d'évoluer et de progresser dans ses choix et ses chemins de vie.
L'aîné va transmettre sont savoir, va pouvoir utiliser son temps ses connaissances pour servir le collectif et participer au choix par sa "sagesse".
Il a plusieurs périodes à respecter chez les seniors,  plusieurs phases l'age de la préparation à la retraite, qui doit se préparer à l'avance avec le tutorat, le décrochage progressif, la planification du départ et les choix des occupations, ensuite au départ, une péridoe de disponibilité qui n'est pas un retrait de la vie social e mais au contraire une participation active, la particpation assocaition por être actifs et utiles : solidarité, loisirs, , vie familiale (garde des enfants...) vie citoyenne.
Pour réussir c'est un compromis entre le choix des objectifs et des activités, l'optimisation des buts en fonction des moyens des ressources et de la motivation et enfin l'adaptation fonctionnelle pour faire face aux pertes.
Le grand age est la période ou l'accompagnement de la sociéit doit être primordial à la fois par la famille et le collectif car c'est un moment où il est nécessaire de se rappelelr totu ce que la personne a fait pour le collectf et d'apporter de la reconnaissanceet de contineur de communiquer entre les générations.
Vient ensuite la période avec la perte d'autonomie ou la dépendance qui doit suivre la précédente avec le coté reconnaissance et qui doit mettre tout en place pour apporter le réconfort et le bien être et surtotu garder le contact.

Le détachement qui s'est produit ces dernières années entre les "actifs" et leurs ainés est une dérive du vivre ensemble et du respect de la vie humaine.

Tout doit être fait pour que chacun puisse continuer de garder une proximité avec ses aînés, le travail, la famille ne doivent pas être des freins à cette convivialité vitale.